mardi 2 février 2010

Un rêve

Au matin du 30 janvier, je me suis réveillé dans un appartement parisien, en me souvenant de ce rêve :
"j'explique à des copains (on est 5 ou 6) que récemment, j'ai été amené à me tirer une balle dans la tête, mais que ce n'était pas grave, parce ce n'était qu'un des deux "moi". Je survivais donc dans l'autre, sauf qu'en même temps que j'expliquais ça, j'étais pris d'un doute: et si je m'étais trompé, et que j'avais éliminé le plus performant des deux..."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches