mercredi 10 février 2010

Triptyque de la tempête de neige












Emportées en de stupides tourbillons



D'innombrables pensées fraîches












Finissent en blancs paillassons

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches