dimanche 9 décembre 2012

Au petit matin brumeux,

l'odeur du fumier est bienvenue dans l'air froid. De cheval. Ceci pouvant faire le pendant rural du "...parfum des poubelles au petit matin gris..." urbain chanté par Renaud (dans "Germaine"). Mais déjà bien décomposé, et rangé en rangées, pour cerner sans toucher la légumerie d'hiver.








Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches