mercredi 13 juin 2012

Une fois derechèfe n'est pas plus coutume que la dernière fois,

laissons-nous aller à présenter un machin qu'on n'a pas lu. Mais dont je parie mille contre rien que ça vaut le coup de s'y pencher, à l'ombre de tout sauf d'un noyer, son abri étant réputé malsain, ce que confirme l'étylomogie l'étymologie, nux -nucere, (noix, nuire) ayant la même racine.



























J'ai écouté la dame parler. Je l'ai trouvée raisonnable.



Trouvé sur le site de la librairie Mollat, à Bordeaux, où que j'aimis (passé proche, mais pas tant que ça) à flâner et lire les cartons de notices que les libraires-lecteurs laissent traîner sur les piles de bouquins pour indiquer leurs "coups-de-coeur".

De toute évidence, un site ressource pour tous ceux qui aiment la literie et les ratures.

http://www.mollat.com/index.html

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches