mercredi 14 avril 2010

Haïku (2)

Tant je me tourmente
qu'à présent bien peu me chaut
de ma renommée
à corps perdu je désire
en effet vous rencontrer


Le prince Motoyoshi































Traduit par René SIEFFERT

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches