mardi 2 mars 2010

Turner et ses potes





















Autoportrait, 1798

Au grand Palais,

une expo assez finaude, qui juxtapose des tableaux de

Joseph Mallord William Turner, peintre, aquarelliste et graveur britannique, né le 23 avril 1775 à Londres et mort le 19 décembre 1851 à Chelsea. Initialement de la veine romantique anglaise, son œuvre est marquée par une recherche novatrice audacieuse qui fera considérer celui que l'on surnomme le « peintre de la lumière » comme un précurseur de l'impressionnisme, avec son contemporain John Constable. (Article Wiki)

et de ses "maîtres", qu'ils aient été ses contemporains ou des peintres renommés dans des temps antérieurs. Quelquefois, le lien est très évident, il s'agit pratiquement de répliques d'oeuvres qu'il admirait, quelquefois ce ne sont que des détails, ou même seulement l'esprit de l'oeuvre que l'on retrouve dans la peinture de Turner.

On y croise ainsi des anglais bien sûr, Richard Wilson Thomas Girtin, mais aussi, Nicolas Poussin, Antoine Watteau, Claude Gelée, dit le Lorrain, Rembrandt et d'autres....



















J. M. W. Turner, le déluge, vers 1805
Londres, Tate gallery
















N. Poussin, Le déluge, 1660-1664
Paris Musée du Louvres


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches