lundi 8 mars 2010

Exhaustion


Ce qui est très agréable, de plus, chez Anna Gavalda, ce sont les multiples références littéraires, musicales, artistiques en général.

Si quelqu'un se lançait dans cette lecture, pourrait-il (elle) relever tout ce qui apparaît au fil des pages ? On en ferait profiter tout le monde...














L'adaptation au cinéma de Claude Berri, en 2007,  semble avoir marqué les esprits par son insipidité...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches