mercredi 9 juin 2010

Nocturne

Il pleut dans sa nuit
Et voilà
Fallait s'y attendre
Son âme est détrempée
Le bruit doux de la pluie
Est d'un mortel ennui

Qui va là ?
Personne hélas !

De ces nuits si tendres
Il n'est rien resté
Que deux silhouettes en creux
En ce froid matelas
Seul,
Il veille
Sur les bruits de la nuit
Et guette
Sans plaisir
Le retour d'une aurore
Grise encore


Peinture : Guy OBERSON, "Après une nuit de pluie, 2"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches