vendredi 2 novembre 2018

La rhétorique chrétienne, extrait d'une messe pour les morts
























Donc, lavons nos vêtements dans le sang de l'Agneau ! 
Attention, il a une majuscule, cet agneau -là n'est pas un vulgaire ovin ! C'est l'Agneau de Dieu, nom de Dieu !
Aujourd'hui, quand un gourou illuminé commence à délirer pour séduire, dépouiller de leurs biens et embarquer des gogos dans sa folie, on le traque à juste titre, on lui retire les moyens de nuire en le désignant d'agitateur sectaire dangereux, les services sociaux le traquent logiquement. 
Assister à une messe catholique est un exercice à la fois réjouissant (ils sont drôles), et démoralisant (quand on voit les moutons répéter leurs incantations irrationnelles sans réfléchir à ce qu'elles signifient). 
Quand ouvrira t-on les yeux sur les délires farfelus des dogmes chrétiens (en les étendant à ceux de tous les monothéismes prosélytes) ?


Sur le sujet, petit rappel de lecture édifiante :






Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches