samedi 17 novembre 2018

Trouvé et lu le tome 5 des Vieux Fourneaux

désormais universellement reconnu depuis le film (un peu raté malgré de bonnes intentions...).
La thématique se déplace vers l'accueil des migrants en rance, et en Australie, avec le cas de l'île de Nauru, pointé du doigt... Il semblerait qu'on ait là-bas des sortes de camps de concentration australiens de toute beauté où les migrants passent des années hors de toute justice humaine...

Un article du journal belge Le Vif, d'août dernier.

Un tome réussi, même s'il me semble un peu en deça des précédents, moins enlevé peut-être, moins  euphorisant certainement... Cela reste un grand moment de lecture plaisir, accentué par l'impression d'édification qu'on en retire, comme à chaque fois...




























Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches