jeudi 15 novembre 2018

Un amour impossible, de Catherine Corsini

C'est une enfant qui parle et raconte la vie de sa mère en voix off. A l'écran, les jeunes actrices se succèdent pour figurer cette fille née en février 1959 et qu'on voit grandir. La fillette sera élevée par sa mère seule. Son père refusera longtemps de la reconnaître et fera preuve envers sa mère d'un cynisme redoutable. Mais celle-ci toujours amoureuse fera des efforts pour que la relation père-fille soit possible, en particulier lorsqu'il se souvient de loin en loin qu'elles existent et qu'il leur rend visite.
Tout se brise quand lui, le père annonce à la mère de sa fille qu'il s'est marié par ailleurs. Mais il continuera à voir sa fille...

Virginie Efira (la mère) est remarquable, le film est un long fleuve pas tranquille de 2h15 et elle passe par tous les âges de la vie avec une sincérité étonnante, toujours juste avec sobriété sans jamais surjouer. C'est une performance.

Le film finit par poser la question d'une opposition de classe s'insinuant dans la vie des couples, pour tordre les êtres les plus vulnérables, ou les plus humains au départ. J'ai été très remué par ce film.








Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches