dimanche 24 mars 2019

Dur ou mou, pour le brexit !


On ne traite pas avec un état qui réinvente la prédation puis -dans de nombreux cas- la revente d'êtres humains. A la différence près du travail forcé -puisqu'il s'agit d'enfants- on a là un système criminel organisé, institutionnel, aussi abject que l'esclavagisme d'autrefois.

Il faudrait que cela soit dénoncé clairement au niveau de l'UE pour qu'aucun état membre ne s'amuse à reprendre ces merveilleuses pratiques dérivant de l'ultra-libéralisme...

Il faut absolument être au courant de ces abus pour pouvoir contrer leur expansion...
Merci d'écouter ceci attentivement !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches