jeudi 28 mai 2015

Il fallait y penser, Julien Knez l'a fait.

L'idée n'est pas inédite, mais la réalisation est soignée, et en ces temps d'emménagement de nouveaux locataires au Panthéon ayant comme point commun la résistance à une oppression des temps anciens mais c'était hier, ça tombe comme un pic à côté de la soupe, au poil, donc.

Ces encarts noiréblancs font mouche dans leur joli creuset de couleurs, et moi je me disais au début oh là là, ça va être la cata, on ne va voir que des bagnoles partout autour, c'est ça qui va ressortir, la gangrène de la société de conso qui aurait outrécrasé une forme de liesse et de joie partagées, hé bien pas du tout.

On voit même des vélib, et d'autres vélos, avec des tas de piétons qui ont pris le pas (ça tombe bien) sur l'horreur automobile. 






























































































































 





Merci mon Julien. Si tu trouves des clichés du néolithique, on t'invite en Dordogne à faire pareil avec l'entrée dérobée de la Grotte de Lascaux, l'accès tourmenté de Font-de-Gaume, et l'ouverture béante de Rouffignac...




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches