vendredi 27 février 2015

Nirvana

Quand je serai dans des vieux jours,
Je veux me lever un matin
Ce serait dans un camping
A Pouilly-en-Auxois ou je ne sais où
Dans une verdure toute ordinaire
Aux grands arbres frais de rosée du matin
Les feuilles qui gouttent et un demi soleil à colorier
Alors une grosse voisine sortirait de sa caravane
Echevelée, la robe de chambre mal nouée
D'une ceinture de mousseline rose
Et des pantoufles aux fleurs fanées
«'jour ! » qu'elle m'oserait ,
D'un petit signe de tête au sourire engageant
Après quoi, le sein haut et l'air digne
D'un pharaon sortant des toilettes,
Elle s'avancerait dans l'herbe de l'allée
Vers un improbable torchon local 
Et du pain frais pour son gros tas 
Qui ronfle encore

Et là, embrassant le silence tout neuf
De cette scène magnifique
Je me dirais qu'une forme de bonheur se cache
Là où on ne l'attend pas
Qu'il suffit parfois de respirer un bon coup
Et de regarder
En écoutant comme chantait l'autre
« Le sang qui monte en soi »...



Il nous faut regarder by Jacques Brel on Grooveshark

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches