vendredi 31 août 2012

Naître sous une lourde étoile

Le 13 mai 1904, vers 11h00, nait Salvador Dali, à Figueras. Ses parents avaient eu un premier garçon en 1901, mort à 22 mois. Il s'appelait lui aussi Salvador...

L'excellente autobiographie de Dali commence ainsi :
"A six ans, je voulais être cuisinière. A sept, Napoléon. Depuis,mon ambition n'a cessé de croître comme la folie des grandeurs." (Chapitre "Suis-je un génie ?")

Parcourir les pointes du triangle de l'Ampourdan s'avère passionnant.















Figueres : lieu de naissance de Dali, c'est là qu'il a lui-même pensé et aménagé son musée, le "théâtre-musée Dali".
Portlligat : Maison de Dali et de Gala, construite peu à peu sur les ruines d'une étable, à mesure que le succès apportait au peintre des moyens nouveaux, dans une crique (à l'époque) déserte près de Cadaquès. Conservée dans l'état avec tous les objets de leur vie quotidienne.
Château de Pubol : lieu acquis par le couple mais choisi par Gala comme résidence personnelle. Elle y finit sa vie, après quoi Dali vint y résider à son tour jusqu'à sa mort.



















Salvador Dalí (1904 - 1989) et sa soeur Anna Maria Dalí (1908 - 1989) en 1925 © Fundation Gala Salvador Dalí

Une caractéristique de l'Ampourdan souvent rappelée quand on évoque la vie de Dali : c'est une terre où souffle la tramontane, et quelquefois longtemps, fort, au point que ce vent têtu a la réputation de rendre les gens fadas. Dali dans le récit de sa vie, raconte qu'il a lui-même toujours exercé une attraction spéciale sur les personnes mentalement fragiles qu'il croisait. Il ajoute que bien sûr, lui-même ne l'était pas du tout. Il est question en particulier, d'une certaine Lidia, amie des Dalis, veuve et mère de pêcheurs, dont les raisonnements sans queue ni tête fascinaient les visiteurs de Portlligat.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches