lundi 6 janvier 2020

Les sentiments, film de Noémie Lvovsky

Avec Isabelle Carré, Nathalie Baye, Jean-Pierre Bacri et Melville Poupaud

Parce que l'histoire est trop commune, il n'y a pas de petites perles qui scintillent dans ce scénario trop souvent proposé de la crise des couples qui se trompent et qui en assument les conséquences...
Dommage, mais on passe quand même un excellent moment avec Jean-Pierre Bacri et Isabelle Carré (plus jeunes de quelques années maintenant, le film date de 2003), les deux qui rompent leur pacte amoureux initial justement, car leur jeu d'acteur sauve l'essentiel. Il y a des moments de silence où la caméra s'attarde sur le visage de Bacri, et là, la palette des expressions, toute en nuances, est absolument magnifique. Quant à la sensibilité de Carré, elle se met au service d'un personnage tout pétillant et fragile à la fois, très efficace. Le tout dans un cadre de vie de province très ordinaire. Chacun peut s'y retrouver, sans doute.
La question de la trahison du chéri est posée, Isabelle Carré n'a justement pas l'impression de faute, revendiquant un double amour assumé. La fin du film est tristounette et sans surprise...









Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches