mercredi 25 septembre 2019

Le plancher de Joachim, de Jacques-Olivier Boudon

Le sous-titre "l'histoire retrouvée d'un village français" fait référence au "monde retrouvé de Louis-François Pinagot", tour de force historiographique du très célèbre Alain Corbin qui avait réussi à évoquer la vie d'un sabotier du Perche, à la fin du XIXème siècle, à partir de quelques rares mentions retrouvées dans divers types d'archives...
L'auteur du livre ici rappelle d'ailleurs cet emprunt à son collègue.

Ce qu'il y a d'original ici, c'est que cette histoire très locale (le village de Crottes, dans les Hautes-Alpes) est exhumée grâce à un menuisier qui a consigné ses pensées sous des lattes de parquet posées par lui-même dans un château. Il avait prévu qu'elles ne seraient découvertes que longtemps après sa mort et celle de tous les habitants cités dans ce texte au final assez court (72 phrases au total), du coup, il livre tous les secrets qu'il possède. Mais ce corpus étonnant permet une analyse sociale et historique assez poussée, en le confrontant à toutes les autres sources concernant les mêmes personnes en ce début des années 1880.

On pense bien sûr dans le domaine des écrits cachés retrouvés longtemps après leur rédaction aux pensées révolutionnaires du curé Meslier, un des premiers athées authentiques relevés dans l'historiographie française.

En tout cas, cette conférence-là m'a bien intéressé, et je me suis commandé le bouquin.








Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches