jeudi 7 mars 2019

J'veux du soleil, de Gilles Perret et François Ruffin


Une soirée militante qui fait du bien, (Merci Ciné-cinéma !) avec cette avant-première du film des fakiriens  Perret et Ruffin. Et enfin une vraie défense des gilets jaunes !

Car enfin, ces gens qui se rassemblent aux abords des cités mais en restent définitivement exclus, ils se battent pour leur survie tout simplement. C'est aussi pour cela qu'ils ne lâcheront pas.

Un des point centraux de ce documentaire qui leur laisse de bout en bout la parole est de montrer qu'on n'a pas là affaire à des fachos sauvages xénophobes et antisémites. Je fais partie des gens très nombreux qui ont eu cette crainte au début du mouvement, en novembre. Je n'ai pas adhéré d'emblée.

Allez voir ce film qui raconte des quotidiens ordinaires souvent désespérés, mais ça c'était avant, car presque tous disent qu'ils ont trouvé sur les ronds-points une fraternité et une solidarité qu'ils pensaient disparue dans l'égoïsme et le consumérisme...

La grande salle était pleine avant-hier, le public a longtemps applaudi ce film et son co-auteur (Gilles Perret qui était présent). Il a commencé par présenter les conditions de tournage, 6 jours d'affilée, sans préparation et ensuite en brûlant les étapes du montage, de l'étalonnage, etc... pour pouvoir le montrer à chaud. C'est donc une performance de vidéaste.

Enthousiasmant !


Résultat de recherche d'images pour "j'veux du soleil ruffin"























Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches