mardi 19 mars 2019

Celle que vous croyez, de Safy Nebbou


Sorti le 27 février, adaptation du roman éponyme de Camille Laurens

"Pour épier son amant Ludo, Claire, la cinquantaine, se crée un faux profil sur les réseaux sociaux et devient Clara, une magnifique jeune femme de 24 ans. Alex, le meilleur ami de Ludo, est immédiatement séduit. Dans l'engrenage, Claire tombe à son tour éperdument amoureuse de lui. Si tout se joue dans le virtuel, les sentiments sont bien réels. Une histoire vertigineuse où réalité et mensonge se confondent."
Synopsis UGC

Dans l'invention des relations amoureuses des personnes de plus de 50 ans, l'asymétrie des chances entre hommes et femmes a souvent été décrite, justement dénoncée comme une injustice dont les femmes sont victimes. Il est plus aisé à un homme de retrouver une relation  à cet âge, le plus souvent avec une partenaire plus jeune, que l'inverse. Dans la société apparait consécutivement la silhouette d'une femme abandonnée, perdue, quelquefois amère, voire aigrie et possiblement revancharde. Ce portrait existe aussi en masculin, plus rarement donc.
D'une certaine façon, c'est à ce profil que le héros de ce film (Claire, jouée par Juliette Binoche) essaie grâce aux réseaux sociaux, d'échapper fuyant cette fatalité en contactant un jeune homme (l'ami de celui qui l'a laissée) à travers un faux profil créé sur internet*. Elle y arrivera en partie, bénéficiant dans un premier temps de l'adhésion du partenaire, qui se montre empressé de répondre à cette approche à distance… Elle adhère si bien à son personnage virtuel qu'elle réussit même à se faire croire à elle-même qu'elle a réellement 24 ans.
Malheureusement, ce qui est un jeu au départ, se révèle piégeux, à mesure que la femme tombe amoureuse "pour de vrai" du jeune homme.
Ce film pose donc de vraies questions d'actualité, il n'est pas très optimiste (Juliette Binoche, qui est incroyable dans ce rôle, pleure beaucoup) même si c'est une tentative de libération féminine.

Mais c'est un formidable scénario, la deuxième moitié de cette histoire est pleine de surprises...

*Attention ce n'est pas dit clairement dans le film, c'est une proposition de ma part...




















François Civil et Juliette Binoche


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches