dimanche 14 octobre 2018

Va devant !

L'aventure était lisse et rose
Flambantes les ligatures du soir
Avec un grain d'ambulatoire
Aux pieds de la poudre
L'escampette en bataille
Et pousse la castine
Et vaille que chemine
A trop boire d'excès
Une lie fut bue là
Et un ordre rompu
Sur nos chemins de paille
Le verjus en nos vaines
Et acides en tout sang
Vire la bile reprends le vent
Ne te fie plus et va devant !



Retrouvé avec d'autres petites choses par M. dans un petit cahier rouge où on avait écrit tous les deux des petits textes.
Tout n'est pas exposable, mais ça j'aime encore bien. J'ai modifié quelques vers.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches