dimanche 6 janvier 2013

Maiwenn, une enfance chahutée

On avait apprécié "le bal des actrices". Il nous avait fallu voir les bonus et l'interview de Maiwenn pour comprendre la part de fiction, ce qui ressortait de sa bio personnelle, le degré d'impro qui s'y mêlait... et franchement, c'était un objet marquant. En 2007.
























Auparavant, en 2006, Maiwenn avait tenté avec "Pardonnez-moi" un retour sur son enfance. Comme une tentative de choc psychothérapeutique, elle avait tenté l'évocation d'un gros lavage de linge sale en famille. Et comme je ne trouve pas mes mots :
" Alors qu'elle attend son premier enfant, Violette décide de lui offrir un film sur sa famille. Caméra au poing, elle va faire éclater la vérité et révéler les secrets de famille en affrontant à tour de rôle sa mère, ses soeurs, un journaliste que sa mère a connu vingt ans auparavant, et enfin son père... Aveux, cris, larmes et fous rires... : personne n'en sortira indemne !"
Notice Allociné
























Au final, ces deux films présentent une technique et un style originaux, auxquels la sincérité, le direct mi-improvisé, les situations évoquant des choses vécues potentiellement douloureuses, donnent un grand intérêt.

On n'a pas vu "Polisse", mais O., il dit avoir été déçu...

   

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches