dimanche 27 mai 2018

Everybody knows, de Asghar Farhadi

Une très forte tension tout au long de ce film, dans lequel une famille espagnole réunie pour un mariage se voit plongée dans l'horreur d'une disparition, celle d'une ado de la famille, enlevée par des ravisseurs qui demandent rançon. On se laisse mener par la découverte progressive de tous les éléments qui expliquent cet étrange enlèvement -de toute évidence, les auteurs sont des très proches de la famille- et le scénario prévoit une scène, on est alors près de la fin et du dénouement, qui présente les vilains en action, le suspense pourrait être totalement dissipé, mais la tension perdure jusqu'à l'issue finale. Les dernières images sont une forme d'ellipse de la conclusion, on suggère ce qui suivra sans le montrer et le film s'arrête.
Au-delà des excellents Penelope Cruz et Javier Bardem, tous les acteurs sont crédibles, ce huis-clos familial est un excellent moment de cinéma, à mon avis que j'ai.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches