samedi 19 novembre 2011

De la persistance des choses du passé

"... il y a des choses qui partent, il y a des choses qui restent. Avant, je pensais souvent que c'était ma mémoire. Tu sais. Il y a des choses qu'on oublie. D'autres qu'on n'oublie jamais. Mais ça ne se passe pas comme ça. Les lieux, les lieux sont toujours là, eux. Si une maison brûle, elle disparaît, mais l'endroit - son image - demeure, et pas seulement dans ma mémoire, mais là, dehors, dans le monde. Ce dont je me souviens, c'est une image qui flottait là, dehors, à l'extérieur de ma tête.Tu comprends, même si je n'y pense pas, même si je meurs, l'image de ce que j'ai fait, ou su, ou vu, sera toujours là dehors. Juste à l'endroit où ça s'est passé."

Toni Morrison, "Beloved", chapitre 3.

Traduction Hortense Chabrier et Sylviane Rué
Ed. Christian Bourgeois

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches