dimanche 20 novembre 2011

10 que faire en attendant la neige

Presser les bubons de la futilité jusqu'à ce qu'ils explosent à la gueule des badauds qui passaient là

Traquer les points gris de l'ennui qui s'entassent devant nos yeux quand les paupières tombent à demi, les flinguer sans pitié

Précéder les regards envieux en sortant les serpillères avant que tout cela ne coule en un jus scrofuleux

Tapisser son intérieur de bâton de TNT réagissant au moindre soupçon de faiblesse devant l'autorité imbécile

Déplier les pailles qui vont en tous sens chercher le bon air vivifiant de l'étranger

Respirer si fort pour se sentir seul au milieu de tous

Griffer le ciel à coups de sabre, qu'en tombent les lambeaux des vieilles modes sans cesse reprisées

Faire fondre les plombs de la stupidité, d'un regard doux qui ne cille pas

Laisser son coeur sortir les armes au moment de rejoindre le nid douillet

Faire table rase des neuf précédents dans le bleu gris laiteux où l'on sent que là-haut, les flocons sont déjà en chemin, et laisser advenir
un monde nouveau

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches