dimanche 11 avril 2010

Paul Eluard à Beynac




Avec Nusch (date et référence photo introuvables)

Paul Eluard a séjourné en Dordogne sur la fin de sa vie. En 1951, un an avant sa mort, il partage son existence entre Paris, Saint-Tropez et Beynac. Il vit alors avec Dominique LEMOR, rencontrée au congrès de la paix de Mexico (1949). L'intermède 1946-1949, entre la mort de Nusch et la rencontre de Dominique, est une période sombre de sa vie.




Photo :
http://www.aerotourisme.info/Chateaux-surplombant-la-vallee-de.html






Nous fuirons le repos nous fuirons le sommeil


Nous prendrons de vitesse l’aube et le printemps


Et nous préparerons des jours et des saisons


A la mesure de nos rêves




Paul Eluard
(Le visage de la Paix -extrait- 1951)




A Beynac (Photo A. BARRE)












28 novembre 1946 : le « Jour de trop ».

A la Libération, Éluard est un poète heureux : fêté par tous et invité partout, il voit encore sa gloire accrue quand paraît Poésie ininterrompue en janvier 1946.
Mais, imprévisible, tombe le " jour en trop " : le 28 novembre 1946, Nusch, la fidèle compagne depuis dix-sept ans, succombe brutalement à une hémorragie cérébrale, ce qui plonge Paul au bord de la folie et du suicide. Pour Éluard, " le temps déborde ".



Nusch, photographiée par Man RAY



Une fois n'est pas coutume, un article de Paris-Match...


http://www.parismatch.com/People-Match/Livre/Actu/le-PC-m-a-empechee-d-epouser-Paul-Eluard-155617/

2 commentaires:

  1. Comme d'habitude, il faut se méfier de tout ce qui est publié par les médias. La photo du chateau/village n'est pas celle de Beynac mais d'un autre site de Dordogne.

    RépondreSupprimer
  2. ça fait plaisir de voir qu'il y a des lecteurs attentifs... L'erreur n'est pas due au média d'origine, mais à moi-même, qui ai fait un copié-collé trop rapide... J'ai rectifié, la photo est bien celle de Beynac désormais.
    Merci

    RépondreSupprimer

postiches