lundi 1 mai 2017

Orpheline, de Arnaud des Pallières

Le parcours chaotique d'une jeune femme, dont le film remonte l'histoire en quatre temps jusqu'à son enfance, grâce à 4 actrices qui se relaient dans le même personnage.

Le film tente d'éclairer le comportement de cette fille en montrant les épisodes marquants de sa jeunesse. Ce principe fait qu'on assiste à une succession de catastrophes ou de situations très limites, qui finalement s'enchaînent de façon assez logiques : la fille a vécu des traumatismes qui vont la mener vers d'autres errances.
Une seule incohérence à mon avis : l'ado complètement à la dérive, abandonnée ou malmenée par tous, se métamorphose en professeur que l'on retrouve dans sa classe, en personne adulte équilibrée et bien insérée socialement parlant. Je pense que c'est totalement impossible, les séquelles d'un tel parcours ne peuvent pas mener à une vie sereine.
C'est aussi un film assez dérangeant, car de la même façon que dans la vie d'Adèle de Ozon, on assiste sans fard à la dérive d'une ado, montrée de façon toute crue et de façon assez voyeure. Pourtant je ne pense pas être facilement choqué ni excessivement moraliste. Mais c'est assez dur, et la caméra de des Pallières accentue ce sentiment, avec des plans serrés très près des visages, aux moments les plus délicats (une façon de filmer que l'on avait déjà signalée dans Michael Kohlhaas, son film précédent, avec les tourments du héros, marqués de très près par la caméra, on pouvait suivre les gouttes de sueur coulant le long du visage du marchand de chevaux joué par le seyant Mads Mikkelsen). Du reste, deux couples sont sortis de la salle assez vite après le début de la projection, ce qui est assez rare.
Ceci étant dit, c'est un superbe film, le scénario est original avec ses flash-backs successifs, les actrices (Vega Kuzytek, Solène Rigot, Adèle Exarchopoulos et Adèle Haenel, dans l'ordre d'avancée en âge de la fille -il y a aussi la très séduisante Gemma Aterton) et les hommes qui les accompagnent (dont Sergi Lopez) sont parfaits.
Je conseille d'aller le voir pour que chacun se forge son opinion, comme on dit...


























Les quatre visages de la fille/ado/femme...














Image trouvée .





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches