mercredi 29 mars 2017

Je me souviens (44)

que quand j'étais petit comme quelques pommes, pour aller à l'école, ma mère me mettait un petit mouchoir plié dans la poche, parfumé avec du sent-bon à deux balles, souvent de la violette frelatée.
Savent-il ce qu'ils perdent ces enfants des jours d'hui, avec leur sachets de mouchoirs en papier vilain qui ne sent rien ? A quoi sert d'être morveux de nos jours ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches