mardi 26 mai 2015

C'est rare que je cale au milieu d'un bouquin.

V'là que ça me prend, à mi chemin de "La vaine attente", de Nadeem Aslam, pakistanais d'origine vivant en Angleterre. Je ne visualisais pas bien les personnages. Je les mélangeais, l'intrigue était confuse, d'autant que les époques se mêlent à loisir... Je jette l'éponge avec l'eau du bain.
Pourtant, je pense que c'est un bon bouquin, roman planté dans l'Afghanistan et le Pakistan contemporains, et qui reprend toute la tragédie récente et chaotique de ces pays malmenés par l'histoire. C'est une chouette écriture.
Mais je ne suis pas rentré dedans.  Pis c'est tout.


























Du coup, je m'ai jeté du dévolu sur un truc que j'étais sûr de finir...

En bilingue anglais, deux nouvelles très sympas de Sophie Kinsella et Lauren Weinsberger, rassemblées sous le titre "Love and the city". La trame narrative de la première, "Changing people", est particulièrement astucieuse. J'ai beaucoup taimé.





















Et là, je vais attaquer le koala tueur.. Je sais pas encore si les feuilles d'eucalyptus sont digestes...





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches