jeudi 25 octobre 2012

Hier soir, on a regardé le plus violent

des films des frères Coen (c'est eux qui le disent).
J'adore l'humour très noir, les personnages ont une épaisseur, une qualité, qui leur permet d'apparaître un peu extérieurs à l'action, comme s'ils s'en foutaient quelque part. Les dialogues sont souvent décalés, inattendus. C'est vraiment ça qui est plus consistant chez les brozeurs Coen. Si ça faisait pas peur, ce serait presque drôle.
























Javier Bardem, il fait peur avec ses yeux.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches