mardi 31 décembre 2019

Visa Transit, BD de Nicolas de Crécy

Prenez un cousin germain, réparez succinctement une vieille visa pourrie abandonnée sans roues, faites avec le cousin le pari que la teuf-teuf vous mènera jusqu'à Ankara, partez sur les routes du sud, puis...
laissez mariner pendant 30 ans ce souvenir dans les bains fantasmagorisants de votre mémoire bouillonnante et déformante, et servez ce récit de voyage sous forme de BD, garni de quelques évocations d'épisodes de votre enfance utiles à la compréhension du truc.
Vous obtenez un objet étonnant, description d'un voyage dans une Europe contemporaine et pourtant toute disparue sous les assauts du modernisme incontournable. Les deux jeunes n'ont pas de carte de crédit, pas de téléphone portable et internet ne faisait pas partie de leur quotidien.
Et cela a beaucoup de charme. Il faut dire que ces gars là ont la poésie chevillée… Ils partent avec une bibliothèque de leurs livres préférés, rangés dans des cartons entreposés sur la plage arrière, et devant, collé devant le passager sur le tableau de bord, un double cadran rouge,

où est écrit "radar 2000" en gros, récupéré d'un jeu de société, détail radicalement inutile qui leur tenait à cœur, comme si la réussite de leur entreprise tenait à ces loufoqueriess qu'un regard trop rapide aurait pu considérer comme inutiles voire nuisibles dans la vraie vie.
Le dessin est vraiment sympa, et on attend donc le tome 2...














Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches