lundi 26 septembre 2011

Quant à l'érosion marine,

dire qu'elle nous broute la dune sur le dos, c'est peu. Elle va tout nous bouffer, oui !

















On peut supposer que ce restant de blockhaus était à l'heure du "mur de l'Atlantique" posé sur le haut de la dune. Il barbote aujourd'hui à une centaine de mètres du pied de la falaise de sable.
















Et le profil de la dune, il est pas catholique ! Cela devrait peu ou prou ressembler à ça ...












Or, cette falaise où gisent des arbres récemment déracinés rappelle un lendemain de tempête. Sauf qu'on n'a eu un été tout ce qu'il y a d'ordinaire au niveau des intempéries.

Plage de l'Amélie sur mer (Soulac).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches