vendredi 25 février 2011

"Commencez dès ce midi !"

a précisé le médecin en me serrant la main et comme on venait de parler de montagne et de sports de froide saison, je me suis demandé s'il pensait à la pratique du curling, qui est un truc ridicule où des types qui ne prennent jamais un balai chez eux frottent la glace comme des malades, en Italie on dirait : "il a été piqué par une tarentule", mais le curling c'est plutôt québecquois, pour envoyer la plaque de marbre de l'adversaire dans les décors, ou bien de bobsleigh qui est de la luge pour les adultes mais faut la pousser comme des brutes au départ et où, curieusement, ils oublient de rigoler comme des fous à l'arrivée, en se mélangeant tout, les gens, la neige et la luge qui s'est retournée depuis longtemps quand tout marche comme prévu, ou bien de chien de traîneau, mais bon, il faut des hordes de huskys ou d'autres bêtes très spécialisées un peu comme les Terre-neuve qui ont les pattes palmées comme des oies mais eux c'est pour sauver des gens de la noyade, mais là je crois que ça va pas être possible, j'aime bien les chiens en photo, ou l'idée du chien chez les autres mais la bête matérialisée qui tire sur sa laisse pour choisir l'endroit du trottoir qu'elle va salir, ça non, je peux pas, puis comme j'étais un peu dans les vapes, j'ai repensé à son cabinet de médecin que je découvrais car le mien était absent et dans la salle d'attente était diffusée le son agressif d'une radio commerciale, RTL2, qui est un peu le prototype des premiers trucs qu'il faudrait foutre par terre, si on recommençait tout à zéro, car l'être humain n'a pas besoin de pub pour se développer harmonieusement, même que ça doit retarder des choses dans la connexion des neurones qui aident à décrypter ce monde complexe, pourtant je me suis demandé si c'était pas ça qu'il voulait ce médecin nouveau et singulier, que je commence à écouter RTL2 dès midi, mais toutes ces questions m'avaient fatigué, j'ai pris un Doliprane qui traînait là, au milieu d'autres petites boîtes, dans un petit sac en papier blanc et je suis allé me coucher.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches