vendredi 13 août 2010

Je pense que
























les encoches, visibles sur ce menhir croisé lors de notre périple  cyclotouristique en Nord-Finistère sont dues aux frottements des tendeurs du type qui l'a ramené sur le porte-bagages de son vélo, il y a quelques temps de cela. Les bicyclettes de l'époque étaient très rudimentaires, et très imposantes aussi.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches