samedi 25 septembre 2010

...C'étaient me direz-vous,

Des grâces roturières
Des nymphes de ruisseau,
Des Vénus de barrière,
Mais c'étaient mes amours,
Excusez-moi du peu...


Georges Brassens, Les Amours d'antan

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

postiches